FAQ pour les alternant(e)s

Y a-t-il une différence de cursus entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ?

Aucune. La formation en journalisme à IPJ Dauphine | PSL est la même pour les étudiant.e.s en temps plein et les alternant.e.s en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Le cursus dispensé sur 2 années est sanctionné par l’obtention d’un Diplôme de journalisme/Grade de master, quelle que soit la filière suivie.

La périodicité de la formation en alternance à l’université et dans l’entreprise est de 21 à  22 semaines de cours (selon le nombre de jours fériés) en première année et de 15 à 16 semaines en seconde année. En dehors de ces périodes, l’alternant.e est dans l’entreprise.

Quel contrat choisir : apprentissage ou professionnalisation ?

Le contrat d’apprentissage est un dispositif de formation initiale. Il est financé par les contributions collectées par l’Urssaf. Les apprenti.e.s sont inscrit.e.s au CFA Paris-Académie-Entreprises dont le siège se situe dans le 19e arrondissement de Paris.
Le contrat de professionnalisation est un dispositif de formation continue. Il est financé par l’entreprise, l’OPCA (comme l’Afdas) et l’Etat.

Le choix du contrat dépend le plus souvent de l’entreprise qui vous propose un poste ou de votre âge et de votre situation sociale au moment de la signature du contrat.

A qui s’adresse le contrat d’apprentissage ?

Il s’adresse aux jeunes de moins de 30 ans et habitant en Ile-de-France, à la date de début du contrat. Cependant, il n’y a pas de limite d’âge pour les candidat.e.s handicapé.e.s (handicap reconnu par la MDPH), pour les créateurs.trices ou repreneurs.ses d’entreprise qui pourront bénéficier d’une dérogation et pour les sportifs.ves de haut niveau.

A qui s’adresse le contrat de professionnalisation ?

Il s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans ; aux demandeurs.ses d’emploi âgé.e.s de 26 ans ou plus et inscrit.e.s à Pôle emploi depuis plus de 3 mois ; aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Comment s’inscrire à l’alternance d’IPJ Dauphine | PSL ?

Pour présenter votre candidature, votre niveau d’études doit être à Bac+3 et vous devez préalablement réussir notre concours d’entrée (pour les modalités consultez notre site à la rubrique Concours).

Comment serai-je sélectionné.e ?

Une fois reçu.e au concours et si vous intégrez IPJ Dauphine | PSL, vous pourrez confirmer votre volonté de suivre votre cursus en alternance. Votre candidature selon vos souhaits de médias sera envoyée aux entreprises partenaires proposant des postes. Si vous êtes recruté.e, vous pourrez alors intégrer la filière par l’apprentissage ou la formation en contrat de professionnalisation. 

Quand débutent les cours ?

Chaque promotion d’alternant.e.s fait sa rentrée avec celle de la formation en temps plein,  début septembre. Elle comprendra un groupe de 12 à 16 alternant.e.s.

Où auront lieu mes cours ?

A IPJ Dauphine | PSL – 24, rue Saint- Georges, 75009 Paris.

La formation est-elle payante ?

Non. La formation est gratuite, et vous êtes rémunéré.e par votre employeur. Les seuls frais qui peuvent être demandés correspondent à des fournitures. Les droits de scolarité versés par l’alternant.e sont ultérieurement remboursés par l’Université.

En devenant alternant.e, suis-je toujours étudiant.e ?

En étant inscrit.e à IPJ Dauphine | PSL, vous bénéficiez des mêmes avantages que les étudiant.e.s en temps plein, mais vous n’êtes ni étudiant.e, ni stagiaire. Vous êtes jeune salarié.e, titulaire d’un contrat de travail de type particulier à durée déterminée (pour les apprenti.e.s) et d’un CDD ou un CDI (pour les alternant.e.s en contrat de professionnalisation). Ce contrat indique le diplôme préparé et est conclu entre vous et un employeur. Il est régi par le Code du travail.

Vous préparez votre diplôme en alternance dans l’entreprise et à IPJ Dauphine | PSL. Le temps consacré à votre formation est compris dans le temps de travail et donc rémunéré. L’emploi que vous occupé en entreprise est en rapport direct avec votre formation et le diplôme préparé (Diplôme de journalisme/Grade de master).

Vais-je garder ma bourse d’études ?

Non, car vous n’aurez plus le statut d’étudiant.e et vous recevrez un salaire.

Comment s’articulent les périodes en entreprise et les périodes de formation à l’université ?

En première année du cursus de 2 ans, l’alternance se déroule au rythme de 3 à 4 semaines en entreprise et en cours à IPJ Dauphine | PSL. En seconde année, la durée en entreprise est plus longue, de 4 à 6 semaines, et plus courte à l’université, de 2 à 3 semaines. Durant la majorité des vacances scolaires, l’alternant.e poursuit son apprentissage en entreprise.

A quels congés ai-je droit ?

L’alternant.e a droit aux mêmes congés payés qu’un.e salarié.e à temps plein (5 semaines par an au minimum). Il ou elle bénéficie également de l’aménagement et de la réduction du temps de travail.

L’apprenti.e dispose de 5  jours de congés payés supplémentaires de préparation d’examens dans le mois qui précède. En revanche, le contrat de professionnalisation ne prévoit aucun jour de révision.

Je ne suis pas de nationalité française, dans quelles conditions puis-je suivre une formation en alternance ?

Si vous êtes ressortissant.e de l’UE, de la Confédération helvétique ou de l’Espace économique européen, vous pouvez entrer en alternance sans formalité particulière.

Si vous êtes d’une autre nationalité, vous devez avoir une carte de résident.e donnant accès à l’emploi, ou une carte de séjour temporaire portant la mention « salarié.e » ou « vie privée et familiale », ou un récépissé de demande de titre de séjour portant autorisation de travail.

Dois-je forcément signer un contrat pour suivre ma formation ?

Oui.

Le contrat d’apprentissage de 2 ans avec l’employeur peut commencer 3 mois avant ou 3 mois après la rentrée en formation et couvre toute la durée de préparation du diplôme, au moins jusqu’à la période d’examens.

Il est également possible de rentrer en apprentissage en seconde année de master après avoir suivi son M1 en formation à temps plein à IPJ Dauphine |PSL.

Le contrat de professionnalisation d’un CDD de 2 ans avec l’employeur peut commencer au plus tôt dans les 2 mois qui précèdent le début de la formation.

Dans quelle genre d’entreprise vais-je travailler ?

Votre travail en entreprise doit correspondre au diplôme que vous préparez. A savoir, un Diplôme de journalisme/Grade de master. Les alternant.e.s sont placé.e.s dans des groupes et entreprises de presse (presse écrite, radio, télévision), tels que AFP, Ouest-France, Radio France, France Télévision…

Aurai-je une bonne formation dans mon entreprise ?

Votre travail en entreprise sera encadré par un salarié qualifié : le maître d’apprentissage ou le/la tuteur/tutrice pour le contrat de professionnalisation. Vos formateurs.trices à IPJ Dauphine | PSL seront en contact régulier avec elle ou lui et avec vos collègues dans l’entreprise. Toutes et tous s’assureront ainsi de votre progression et de la qualité des tâches que vous effectuerez par rapport au diplôme préparé.

Comment vais-je m’adapter au travail en entreprise ?

Vous deviendrez peu à peu autonome dans votre travail avec l’aide de votre maître d’apprentissage ou de votre tuteur/tutrice, et en vous appuyant sur votre formation professionnelle à IPJ Dauphine | PSL.

Combien vais-je gagner par mois ?

Le salaire des alternant.e est calculé selon un pourcentage du SMIC. Le pourcentage évolue en fonction de votre âge et de votre année de formation. Il s’agit d’un pourcentage minimal, certaines entreprises peuvent offrir des conditions plus favorables (calcul sur le minimum conventionnel).

Rémunération minimale nette en % du SMIC  (ou minimum conventionnel) pour les apprenti(e)s
Age Première année Seconde année
Moins de 21 ans 43 % 51 %
21 ans et plus 53 % 61 %
26 ans et plus 100% du SMIC ou du salaire conventionnel minimal
Rémunération minimale nette en % du Smic (ou minimum conventionnel) pour les contrats de professionnalisation
Age Pour chaque année
Moins de 21 ans 65 % du minimum conventionnel

sans être inférieur à 70 % du Smic

21-25 ans 80 % du minimum conventionnel

sans être inférieur à 85 % du Smic

26 ans et plus 85 % du minimum conventionnel

sans être inférieur au Smic

Sur le plan fiscal, l’apprenti.e bénéficie de 3 avantages principaux :

– Aucune cotisation salariale n’est retranchée de son salaire brut dans la limite de 79% du Smic (soit 1202€). La part de rémunération au-delà de ce montant reste soumis à cotisations,

– son salaire est exonéré de CSG et de CRDS,

– son salaire est exonéré de l’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du Smic.

Suis-je assuré.e contre les risques maladie, chômage, etc. ?

Oui, car vous êtes salarié.e.

Devrai-je travailler le week-end ? Le soir ? Faire des heures supplémentaires ?

Si vous êtes majeur.e et dans certaines limites, il vous est possible de travailler le samedi, ou d’effectuer des heures supplémentaires rémunérées. Cependant, vous ne pouvez cumuler votre contrat en alternance avec un autre contrat de travail.

Puis-je démissionner ? Mon employeur peut-il me licencier ?

Pendant la période d’essai (les premiers 45 jours, consécutifs ou non, dans l’entreprise  pour les apprenti.e.s ou le premier mois pour les contrats de professionnalisation), le contrat peut être résilié unilatéralement par vous ou par votre employeur. Passé ce délai,

Pour les contrats de professionnalisation : il ne peut être résilié que par accord exprès et bilatéral entre vous et votre employeur (ou décision du conseil des prud’hommes en l’absence d’accord).

Pour les apprenti.e.s : ils doivent solliciter au préalable le ou la médiateur .trice désigné.e par les chambres consulaires.

NB : Pour le détail des modalités de rupture de contrat, veuillez vous adresser directement au CFA Paris Académie Entreprises.

Devrai-je payer des impôts ?

Le salaire des apprenti.e.s est exonéré d’impôts jusqu’au seuil fixé chaque année par la loi de finances et qui figure sur la notice de la déclaration annuelle de revenus. La majorité des apprenti.e.s ne dépasse pas ce seuil et ne paie donc pas d’impôts.

Le contrat de professionnalisation ne fait pas l’objet d’une exonération d’impôts. Les revenus perçus dans le cadre d’un contrat de professionnalisation doivent donc être mentionnés sur la déclaration de revenus.

Ma famille continuera-t-elle de percevoir les allocations familiales ?

Oui, si vous avez moins de 20 ans et que votre salaire ne dépasse pas un plafond de 55 % du SMIC par mois.