Concours IPJ 2021

Nouvelles modalités d’admissibilité et admission IPJ Dauphine pour l’année universitaire 2021-2022

Prenant en compte la situation COVID-19, l’IPJ Dauphine fait évoluer ses modalités de concours pour cette année.

La première phase du recrutement (épreuves d’admissibilité) s’effectuera sur dossier, en remplacement des épreuves écrites en présentiel initialement prévues à la Maison des examens, les rassemblements étant interdits par les autorités.

Les inscriptions débutent le 06 janvier 2021 à 16h et se clôtureront le 01 avril 2021 à 23h59 (heure de Paris) sur la plateforme concoursjournalisme.fr.

 

L’évaluation du/de la candidat.e se décomposera en trois parties :

1. Dossier

Un dossier retraçant le parcours du/de la candidat·e et ses expériences.

Les candidat·e·s qui se sont déjà inscrit·e·s auront la possibilité de compléter et de modifier les éléments déjà adressés dans leur dossier d’inscription, selon des modalités qui seront précisées dans les prochains jours.

Cette partie comptera pour 30 % de la note finale.

À cela s’ajouteront deux épreuves :

2. Présentation du/de la candidat·e

Une épreuve face caméra (webcam ou smartphone) où le/la candidat·e devra répondre à deux questions.

Cette partie comptera pour 20 % de la note finale.

3. Rédaction

La production de deux textes en complément de celui qui était déjà demandé (pourquoi voulez-vous devenir journaliste).

Cette partie comptera pour 50 % de la note finale.

Détails des épreuves d’admissibilité

Dossier

L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le parcours académique et personnel du/de la candidat·e, et en quoi ceux-ci présentent des atouts pour intégrer IPJ Dauphine et pour exercer le métier de journaliste. Dans cette partie, nous cherchons à comprendre la cohérence du parcours, l’engagement du/de la candidat·e (sportif, associatif, personnel…), son rapport aux études et au travail. Nous ne cherchons pas un profil en particulier car nous souhaitons accueillir au sein de l’Institut des parcours académiques et personnels variés. Ce qui nous intéresse c’est de percevoir au travers de l’itinéraire du/de la candidat·e ce que la formation de l’Institut Pratique du Journalisme Paris-Dauphine | PSL pourrait lui apporter et comment le/la candidat·e pourrait s’y projeter.

Le dossier du/de la candidat·e comprendra en partie les éléments déjà demandés dans le dossier d’inscription en ligne à savoir :

  • Un CV en une page.

Attention, par rapport à celui qui était demandé auparavant, celui-ci devra être rendu anonyme. Il faudra y indiquer le numéro de candidat.e, et retirer les informations permettant son identification (pas de nom, prénom, adresse, email, photo etc).

  • Les stages éventuellement effectués et une description de ceux-ci.
  • La présentation d’une ou de plusieurs activités personnelles et/ou associatives.
  • Parcours d’études, diplômes, relevés de notes…
  • Des questions concernant le parcours et le projet compléteront ce dossier.
Présentation du/de la candidat·e

L’objectif de cette épreuve est de comprendre des éléments de la personnalité du/de la candidat·e, sa capacité à synthétiser et sa motivation pour exercer le métier de journaliste.

La durée demandée doit être impérativement respectée et fait partie de l’épreuve. Une minute, c’est à la fois court et long. Il est donc très important que le/la candidat·e attache le plus grand soin à la construction de son propos. Il/elle dispose du temps nécessaire pour cela puisque ces vidéos sont à préparer en amont, chez soi, avec son téléphone ou sa webcam.

Il ne s’agit pas d’une épreuve de créativité audiovisuelle, tout montage ou toute édition (filtres etc.) du document video est donc interdit. La qualité technique n’est pas évaluée. la vidéo devra être lisible, le/la candidat·e devra être en plan fixe face caméra et le son devra être parfaitement audible.

Le/la candidat·e devra réaliser, à l’aide de la webcam de son ordinateur ou de son téléphone portable, deux vidéos d’une minute. Il s’agit de vidéos en plan fixe, face caméra, sans scénarisation ni montage.

 

Première question : « Présentez-nous votre parcours / Présentez-vous »

Seconde question : « Pourquoi pensez-vous que vous feriez un bon journaliste ? »

 

Pour cette épreuve, le respect de la durée est essentiel.

Le/la candidat·e ne doit indiquer ni son nom, ni son prénom. Donc, on ne commence pas par « Bonjour, je m’appelle François Pignon ».

Les modalités pratiques et les précisions techniques quant à la réalisation et au téléchargement des vidéos seront indiquées avant l’ouverture de la plateforme.

Rédaction

L’objectif de cette épreuve est d’estimer les aptitudes rédactionnelles du/de la candidat·e, sa créativité́, sa capacité́ à construire, ordonner et traduire les divers éléments d’un sujet à destination d’un public déterminé. Ces deux textes complètent celui déjà demandé dans le dossier et qui répond à la question « Pourquoi voulez-vous devenir journaliste ? »

Première question, commune à tou.te.s les candidat.e.s

Présentez un texte de maximum 1 500 signes (espaces comprises).

Parlez-nous d’une personne que vous avez côtoyée, voire déjà rencontrée, ou même que vous connaissez. Une personne inconnue des médias, dont le parcours, le discours ou/et l’action vous sembleraient devoir faire l’objet d’un article. Ce peut être une personne de votre entourage ou de votre quartier, par exemple.

Que serait-il intéressant de dire de cette personne et pourquoi ? Enfin, quelles seraient les trois questions principales que vous lui poseriez ? Dans votre texte, vous préciserez le lien éventuel qui vous lie à cette personne et où elle vit.

 

Seconde question, tirée au sort parmi une combinaison de 6 sujets et 6 types de publics pour lesquels réaliser ce sujet

Le/la candidat·e devra produire un synopsis d’un maximum de 3 000 signes (espaces comprises).

Un synopsis est une présentation détaillée de proposition de reportage. Le/la candidat·e devra prendre en considération les attentes du lectorat. Il/elle indiquera notamment pourquoi il/elle choisit de traiter ce sujet ainsi et pourquoi maintenant, puis comment il/elle mènerait ses recherches préparatoires, sur quel terrain de reportage il/elle compterait se rendre, qui il/elle envisagerait de rencontrer, quelles sources lui paraîtraient pertinentes, etc.

Le sujet sera tiré au sort pour chaque candidat parmi 6 thèmes possibles et 6 types de lectorats. Il y aura donc 36 sujets possibles.

Le sujet définitif (parmi les 36 possibilités) sera affecté aléatoirement à chaque candidat·e lors de la connexion à la plateforme. C’est-à-dire qu’une fois que le thème et le type de lectorat auront été affectés à un·e candidatïe, il ne pourra pas le changer.

Tous les candidat·e·s connaîtront donc les six sujets possibles, et les 6 types de lectorat, mais ne sauront pas lequel leur sera attribué avant de se connecter sur la plateforme.

Les thèmes et types de publics sont les suivants.

Thèmes

  • Alimentation
  • Communauté
  • Emploi
  • Immobilier
  • Respirer
  • Transports

Publics

  • Personnes installées dans une grande ville ou à proximité d’une grande ville
  • Personnes intéressées par l’actualité internationale
  • Personnes intéressées par les sujets environnementaux
  • Personnes retraitées ou prenant leur retraite
  • Personnes travaillant dans le domaine des nouvelles technologies
  • Personnes vivant en milieu rural

Épreuve d’admission

À ce stade, nous ne savons pas encore s’il nous sera possible de recevoir les candidat·e·s en présentiel pour l’épreuve ou les épreuves d’admission. Nous allons décrire ici l’épreuve d’admission à distance, telle qu’elle s’est déroulée lors du concours 2020, du fait de la crise du Covid. Si la situation nous permet de revenir à des épreuves en présentiel et de mettre à nouveau en place des exercices qui se basent sur une dynamique de groupe avec plusieur·e·s candidat·e·s, nous communiquerons au plus vite sur ces éventuels futurs changements.

Le/la candidat·e commence par présenter son parcours d’études, puis il ou elle développe ses centres d’intérêt, ses engagements. Il s’agit d’aborder tant les aspects curriculaires qu’extracurriculaires.

Dans cet entretien, le candidat ou la candidate sera amené· e à nous parler de sa vision du métier, de la connaissance qu’il ou elle en a, de la façon dont il ou elle s’y projette, des réflexions que lui inspirent les mutations du journalisme, la crise de confiance des médias…

Si le candidat ou la candidate a bénéficié d’expériences professionnelles dans les médias, il pourra lui être demandé ce qu’elles lui ont apporté. Le/la candidat·e pourra également être interrogé· e sur son appréhension de l’actualité ou du traitement médiatique de certains sujets.

Durée de l’épreuve : maximum 30 minutes

Evaluation : Note sur 20 (coefficient 3)

Modalités d’inscription

  • Les personnes déjà titulaires d’une licence ou d’un grade de licence.
    Vérifiez impérativement que votre établissement délivre l’un ou l’autre, une formation bac +3 non reconnue comme licence ou grade de licence ne peut permettre l’inscription en master.
  • Les étudiants en cours de licence, ou de grade de licence, peuvent présenter le concours, à condition d’être titulaire du diplôme le jour de la rentrée à l’Institut.
  • Les étudiants étrangers justifiant d’un diplôme équivalent à bac +3 et maîtrisant la langue française écrite et parlée, sous réserve de l’acceptation du dossier. Les centres d’examen sont situés en métropole.

Aucune autre condition n’est exigée pour s’inscrire au concours. Il n’y a ni limite d’âge ni autre forme de discrimination.

Afin d’effectuer leur stage obligatoire entre la première et la seconde année dans les meilleures conditions, il est fortement recommandé aux étudiants d’être déjà titulaires du permis de conduire B à la date de la rentrée à IPJ.

L’Institut informe les candidat·e·s que la charge de travail rendra difficile l’obtention du permis durant les deux années du master. L’absence de permis de conduire pénalisera fortement votre insertion professionnelle, la plupart des entreprises exigeant ce viatique.

Pour tout renseignement, contactez Estelle DECODTS, 01 72 74 80 30.

Cout du concours pour les non-boursier·e·s : 240 €

Bénéficient du remboursement de la moitié des frais de concours :

  • Les étudiant·e·s boursier·e·s du CROUS (2020-2021) échelons 0, 0bis et 1.
  • Les étudiant·e·s en cours d’étude à Paris-Dauphine.
  • Les étudiant·e·s reconnu·e·s en situation de handicap par la MDPH.

Coût du concours après remboursement : 120 €

Bénéficient du remboursement de 75% des frais de concours :

  • Les étudiant·e·s boursier·e·s du CROUS (2020-2021) échelons 2, 3 et 4.

Coût du concours après remboursement : 60 €

Bénéficient du remboursement de la totalité des frais de concours :

  • Les étudiant·e·s boursier·e·s du CROUS (2020-2021) échelons 5, 6 et 7.

Coût du concours après remboursement : 0 €

 

Le remboursement est effectué dès réception et validation des pièces justificatives (CROUS etc.)
Nous rappelons que la scolarité à l’IPJ Dauphine | PSL est gratuite pour l’ensemble des étudiants boursiers du CROUS, quel que soit l’échelon.

L’Institut apporte le plus grand soin à la prévention contre toute forme de discrimination.

Si, à n’importe quelle étape du concours, vous estimez avoir été victime de discriminations, vous pouvez :

  1. Saisir la responsable Égalité des chances de l’Institut, Mme Pascale Colisson : pcolisson@ipj.eu
  2. Saisir la cellule écoute par mail : ecoute@ipj.eu.Votre demande sera traitée dans les 15 jours.
  3. Vous pouvez également saisir le Défenseur des droits.

Si vous avez échoué au concours, vous disposez d’un an, à compter de la date du concours, pour demander à consulter vos copies et résultats. Pour ce faire, adressez un mail à concours@ipj.eu en précisant votre numéro de candidat et la ou les épreuves concernées.

La politique Égalité des chances de l’Institut Pratique du Journalisme de l’université Paris-Dauphine est certifiée par l’AFNOR (Label Diversité obtenu en 2014).