Le quotidien 20 Minutes confie deux sujets d’innovation éditoriale aux étudiants de Dauphine

Du 4 au 8 janvier 2021, les étudiants du master Management des Télécoms et des Médias (226) et du master Journalisme (IPJ), ont été réunis pour un Hackaton éditorial organisé en partenariat avec le quotidien 20 minutes.

Depuis 6 ans, durant la première semaine de janvier, les M2 du master 226 et du master de journalisme, se retrouvent pour une session intensive consacrée à l’innovation éditoriale et aux nouveaux business models des médias. Cet enseignement, mutualisé entre MSO et IPJ, est animé par deux enseignants de Dauphine, Henri Isaac et Pascal Guénée. Nouveauté cette année, les étudiants ont eu à répondre à une vraie commande, celle du quotidien 20 Minutes.

Lundi matin, 20 Minutes a dévoilé les deux thèmes proposés pour la semaine. Réparties en 10 groupes de 6 étudiants, 3 en management et 3 en journalisme, les équipes se sont mises au travail. Le défi :  Imaginer des nouveaux formats éditoriaux et leur monétisation.  Avec 23 millions de lecteurs par mois, 20 minutes est la deuxième marque de presse en France, et le premier quotidien sur les moins de 35 ans. Il emploie une centaine de journalistes et édite 11 éditions régionales. Entièrement financé par la publicité, il est présent sur de nombreux supports : papier, application mobile, site internet, podcasts, réseaux sociaux… Autant de pistes d’expérimentation et d’innovation pour les étudiants.

 

À la fin de la semaine, les 10 groupes ont soutenu devant un jury composé du président de 20 Minutes, de la rédactrice en chef et de responsables du marketing. Grâce à la qualité des sujets proposés (qui ne sont pas détaillés ici car ils relèvent de la stratégie éditoriale), la dynamique engagée a permis de fédérer les étudiants des deux formations. Au final, lors de la soutenance, il était même difficile de les distinguer, car ils se sont tous emparés des deux dimensions, éditoriale et business. La majorité des propositions a retenu l’attention de l’équipe du quotidien, qui envisage de poursuivre en interne le développement de plusieurs d’entre-elles, de manière expérimentale.

Ce Hackaton a aussi été un challenge sur le plan pédagogique, car les étudiants des deux masters ne se connaissaient pas au début de la semaine. Habituellement, ce cours mutualisé entre le master 226 et l’école de journalisme a lieu en présentiel. C’était donc une spécificité complémentaire que de devoir travailler entièrement à distance. Une réussite, et les étudiants se sont dits contents de la dynamique de groupe et de l’expérience. Pour Henri Isaac, responsable du master 226, cela montre que « depuis le confinement, les étudiants ont appris à maitriser les outils en ligne et développé de nouvelles compétences d’organisation. Cela ouvre d’intéressantes perspectives pour la pédagogie post-Covid ». Pour Pascal Guénée, directeur de l’école de journalisme, « Dauphine a une vraie force pour un tel projet car on y trouve des étudiants très complémentaires.  Ils apprennent à travailler ensemble, ce qu’ils seront amenés à faire plus tard lorsqu’ils travailleront dans les médias ».

Recent Posts