IPJ Paris-Dauphine PSL
IPJ IPJ

Sarah Dawalibi : un sourire contre un tour du monde

Sarah Dawalibi, journaliste de 34 ans, a parcouru le monde seule de novembre 2009 à mars 2011. Avec son écriteau « un billet gratuit contre un sourire », elle est partie à la rencontre des spectateurs devant les salles de concert pour assister aux shows de ses groupes préférés. Oui, ça marche.


Sarah Dawalibi : un sourire contre un tour du monde
« French girl gives a smile for a free ticket ». La pancarte est cornée et le message, écrit en lettres capitales avec des feutres de couleurs, un peu passé. Sarah Diwalibi (promo 2002) affiche un sourire aussi gai que le smiley dessiné sur son panonceau et annonce avec fierté : «  Ce carton vaut tous les billets du monde ». Puis, elle éteint son iPod qui diffuse « Yellow » en sourdine. « J’adore Coldplay. C’est grâce à eux que j’ai démarré mon tour du monde  ».

En septembre 2008, le groupe se produit à Paris. « Je suis une fan oui, mais fauchée » plaisante Sarah. « Il fallait que je trouve le moyen d’obtenir un billet gratuit  ». Elle s’inspire alors des vendeurs « au black » qui brandissent des pancartes devant les stades : « J’ai détourné l’idée en proposant d’échanger un sourire contre un billet gratuit ». Armée de sa pancarte et de sa bonne humeur, elle part à la chasse  : «  Je ne faisais pas ma maligne avec mon petit bout de carton devant Bercy mais le concept amusait les spectateurs qui trouvaient ça gonflé et drôle à la fois  ». Son culot finit par payer, un homme lui offre une place «  et en tribune VIP s’il vous plaît  ». La jeune femme écume les salles parisiennes pendant un an grâce à sa pancarte et ressort ses feutres pour retenter le coup en Angleterre. Elle enchaîne les sourires pendant 4 heures et assiste finalement à un concert « magique et inoubliable ».Bono, Chris Martin et Brandon Flowers sur la même scène, « on ne voit pas ça tous les jours ».

Sarah fait coïncider cette trouvaille avec une envie plus profonde : « Je pensais depuis longtemps faire le tour du monde mais mon couple me coinçait à Paris ». Sa séparation lui offre « une bouffée d’oxygène ». A 30 ans, Sarah découvre « une nouvelle vie » et souhaite tenter « un saut dans l’inconnu ». Rien ne la retient en France, pas même son CDD au service social de l’AFP qui arrive à son terme : « C’était le moment de tout lâcher ». Elle ne prévoit aucun itinéraire mais sa route suivra forcément celle des plus grands groupes du monde.

Durant 16 mois, la jeune femme voyage au rythme des concerts et des plus grands événements sportifs de la planète. De Sao Paolo pour Coldplay à Moscou pour U2, en passant par la finale de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, elle vit « à 100% ». Sarah ne lâche plus son carton qui devient «  un excellent prétexte pour rencontrer des gens  ». Très sociable et curieuse de tout, au cours de son voyage, elle réalise que «  la générosité est un concept international  ». Au total, Sarah a parcouru 107.900 km à travers 23 pays et a obtenu 13 billets gratuits en échange d’un beau sourire… et de quelques litres de bière offerts.

Lisez le blog de Sarah  et suivez la sur Twitter @SarahTourduMonde

Eléonore FRIESS (34ème promotion, 2011-2013)
Lu 2289 fois

Anciens | Concours | Etudier à IPJ | Apprentissage | Vie étudiante | Prix | L'institut | Contact | Conférences, événements