IPJ Paris-Dauphine PSL
IPJ IPJ

Deux jeunes diplômés d’IPJ en Ethiopie

Justine Boulo et Antoine Galindo, diplômés d’IPJ Paris Dauphine en 2012 viennent de s’installer en Ethiopie pour exercer leur profession. Comme de nombreux anciens ils ont choisi d’aller voir ailleurs pour nous raconter le monde à leur manière. En attendant les publications de leurs premiers papiers, ils ont ouvert le blog « Terminus Abyssinie ». Interview.


Deux jeunes diplômés d’IPJ en Ethiopie
 IPJ : Pourquoi avoir choisi d’exercer le journalisme en Ethiopie ?
Justine Boulo & Antoine Galindo : En sortant de l’école, nous nous sommes rendu compte que le journalisme n’était pas du bénévolat et que oui on pouvait en vivre. Mais ce « vrai » journalisme dont on rêvait avant de faire nos études, avant de signer nos premiers contrats, avant d’écrire notre premier article, on ne pouvait toujours pas y goûter. Ce métier qui nous donne envie de rallonger nos journées de travail, et rechausser nos groles au milieu de la nuit. Ce journalisme qui se trame en dehors des conférences de presse et des études très scientifiques.
 
Après un an de PQR, de CDD, de pige et de serrage de ceinture, nous avons jeté notre dévolu sur Addis Abeba et ses 2400 mètres d’altitude. Parce qu’elle fait partie de ces capitales trop méconnues où pourtant, l’avenir d’un continent se joue. En dehors des retweets, likes, de la dictature du clic et du visiteur unique.

Quels sont les sujets que vous comptez aborder à Addis Abeba ?
L’Union Africaine y a établi son siège. Le Nil y prend source. A l’ouest, les rebelles sud-soudanais forcent des milliers de civils à se réfugier en Ethiopie. A l’est, les Shébabs font péter des bombes sur les missions de l’Onu et les pirates détournent des tankers au large de Djibouti. Pendant que les Chinois construisent des trains…




 Comment envisagez-vous votre métier sur place ? 
Comme à des soldats, on nous a dit d’aller « sur le terrain », de parler à des « vrais gens ». On ne sait toujours pas comment différencier les vrais gens des faux. Mais on sait qu’il existe une presse qui prend le temps de comprendre avant de publier. Cette presse nous donne envie.

 Vous vous installez pour de bon ?
Nous avons prévu de rester ici aussi longtemps que nos économies nous le permettront. En espérant, à terme, vivre de notre journalisme. Reste à intéresser les médias francophones. Et les sujets ne manquent pas. En dix jours, nous avions suffisamment de maille pour écrire une dizaine de papiers sur notre blog.  Reste à savoir si notre « plaisir » est viable…   Mais nous voilà donc descendus au terminus de la corne de l’Afrique, avec sous le bras une caméra, un enregistreur radio, deux appareils photos, quinze bloc-notes et la ferme intention de transformer cet endroit en point de départ. On se donne un an pour faire le test.

http://terminusabyssinie.wordpress.com
@Galindo_a
@justineboulo
Deux jeunes diplômés d’IPJ en Ethiopie

Deux jeunes diplômés d’IPJ en Ethiopie
Lu 2435 fois

Anciens | Concours | Etudier à IPJ | Apprentissage | Vie étudiante | Prix | L'institut | Contact | Conférences, événements